top of page

Aline et Pierre-Auguste...

De petite taille, les cheveux blonds aux reflets auburn, Aline Charigot (1859-1915) exerce le métier de couturière quand elle rencontre Pierre Auguste Renoir vers 1879 alors qu'il avait son atelier rue Saint-Georges à Paris. Dès lors, leur destin va se confondre. Passionnée d'art et de musique, Aline sera pour le peintre beaucoup plus qu'un modèle, une véritable muse. Ils se marieront en 1890 et elle lui donnera trois fils Pierre, Jean et Claude.

Pierre Auguste Renoir. Camille et Jean dans le jardin d'Argenteuil. 1874. National Gallery of Art. Washington.
Pierre Auguste Renoir. Couple de canotiers 1881. Museum of Fine Arts Boston

Originaire d'Essoyes, dans l'Aube, la petite Aline Charigot était ravissante et solaire. Abandonnée par son père alors qu'elle n'avait qu'un an, élevée par sa mère, elle avait réussi, à force de travail et d'économie, à apprendre à jouer du piano et s'était intéressée à l'art, commençant même une petite collection en décorant sa chambre avec des tableaux de Johan Barthold Jongkind.

Édouard Manet. Claude Monet dans son bateau atelier. 1874. Neue Pinakothek Münich
Pierre Auguste Renoir. Le déjeuner des canotiers (détail). vers 1881. The Phillips Collection Washington DC

Entre 1880 et 1915, Aline ne cessera de poser pour Renoir. En 1881, elle figure au premier plan du fameux "déjeuner des canotiers", à côté d'Hippolyte Fournaise et en face de Gustave Caillebotte. Il semble également qu'elle soit la ravissante jeune femme qui fait face à Pierre Auguste dans son "couple de canotiers" qui date de la même époque.

Édouard Manet. Claude Monet dans son bateau atelier. 1874. Staatsgalerie. Stuttgart
Pierre Auguste Renoir. Jeune femme lisant un journal. 1880. RISD Museum Providence

Renoir s'enchante de son minois effronté, de sa curiosité permanente, de sa candeur teintée d'une forte moralité. Dans chaque œuvre où Aline pose nue, on sent de la part de Renoir l'affection absolue d'un artiste qui caresse avec amour les formes de la jeune femme, dont la charge érotique inconsciente en fait une véritable déesse.

Pierre Auguste Renoir. Camille Monet. 1872. Musée Marmottant Monet.
Pierre Auguste Renoir. La Baigneuse blonde. 1881. Clark Art Institute. Williamstown

Après avoir acheté une maison à Essoyes, en 1896, le couple s'installe à Cagnes-sur-Mer à partir de 1903. En 1907, Renoir se porte acquéreur du domaine des Collettes où il fait construire par l'architecte niçois Jules Febvre la maison où il finira ses jours en 1919.


Atteinte de diabète, Aline mourra d'une crise cardiaque le 27 juin 1915, au retour d'un épuisant voyage à Gérarmer pour y rendre visite à son fils Jean, blessé d'une balle à la jambe.

Berthe Morisot écrivit à propos d'Aline, immédiatement après l'avoir rencontrée : « Je ne peux pas vous dire mon émerveillement devant une personne ... que je ne sais pourquoi j'imaginais moi-même identique à la peinture de son mari" ..


Dans ses conférences d'histoire de l'art, Fabrice Roy conjugue le passé au présent, dans une évocation poétique et ludique du 19ème siècle français...



Comments


bottom of page