top of page

Gustave Caillebotte et Théodore Duret...

La quatrième exposition des impressionnistes a eu lieu du 10 avril au 11 mai 1879. Dans une lettre datée du 17 avril et adressée au critique et écrivain Théodore Duret, Gustave Caillebotte le remercie de sa fidélité et de l'article que ce dernier a écrit sur les tableaux exposés.

" Monsieur, je tiens à vous remercier de votre article de ce matin. D'autant plus que vous êtes le seul, cette année, qui nous ayez défendus, et vous l'avez fait très carrément. La presse a peut-être reconnue que la lutte serait longue car ceux qui nous avaient soutenus jusqu'ici ont disparu ou nous ont lâchés. Nous n'en avons du reste pas moins de persévérance de même que vous n'en avez eu que plus de courage. Recevez l'assurance de mes meilleurs sentiments.

G Caillebotte"

Lettre de Gustave Caillebotte à Théodore Duret. 1879. Première page. BNF cartons 7 Autographes.
Lettre de Gustave Caillebotte à Théodore Duret. 1879. Première page. BNF cartons 7 Autographes.

Le peintre ajoute néanmoins un petit post-scriptum, sorte d'amicale flèche du Parthe:

" P.S. Je regrette bien que vous ayez oublié miss Cassatt et un mot pour les absents de cette année: Cézanne, Renoir, Sisley et Mlle Morisot.

Merci tout de même. GC"

Lettre de Gustave Caillebotte à Théodore Duret. 1879. Deuxième page. BNF cartons 7 Autographes.
Lettre de Gustave Caillebotte à Théodore Duret. 1879. Deuxième page. BNF cartons 7 Autographes.

Ce sont Gustave Caillebotte, Edgar Degas et Camille Pissarro qui ont tenu à organiser cette exposition alors que d'autres artistes du mouvement ne sont pas franchement partants. Claude Monet s'est réfugié avec la famille Hoschedé à Vétheuil où il se débat entre les soucis financiers et la maladie de son épouse Camille, Auguste Renoir et Alfred Sisley déclinent et préfèrent tenter d'exposer au salon officiel. Pour ne rien arranger, le souvenir de la vente aux enchères, l'année précédente, des 138 œuvres de la collection d'Ernest Hoschedé est dans les mémoires, avec ses prix de vente dérisoires, à l'image d'"Impression soleil levant", cédé pour 210 francs.

Désirée-François Laugée. Retour de moisson. Collection particulière.
Claude Monet. Un jardin à Sainte-Adresse. 1867.

Grace à l'amicale pression de Gustave Caillebotte, Claude Monet acceptera finalement d'exposer. Il présentera 29 tableaux réalisés entre 1867 et 1878, dont le fameux "Jardin à Sainte-Adresse".

Première page du catalogue de l'exposition de 1879. BNF Département réserve des livres rares.
Première page du catalogue de l'exposition de 1879. BNF Département réserve des livres rares.

Finalement, 15 artistes exposeront au 28 avenue de l'Opéra, à Paris, dans un lieu qui sera démoli l'année suivante pour faire place à un immeuble qui abrite aujourd'hui des établissements bancaires. L'exposition de 1879 sera un succès, avec plus de 16000 visiteurs et un joli bénéfice redistribué aux artistes exposants.

Édouard Manet. Théodore Duret. 1868. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
Édouard Manet. Théodore Duret. 1868. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

Théodore Duret, ami de Gustave Courbet et d'Édouard Manet qui fit de lui un portrait, a écrit en 1906 une Histoire des Impressionnistes qui fait encore autorité.


Dans ses conférences d'histoire de l'art, Fabrice Roy conjugue le passé au présent, dans une évocation poétique et ludique du 19ème siècle français...




Comments


bottom of page