top of page

De passage à Crécy-la-Chapelle

J'ai célébré le passage à 2023 à Crécy-la-Chapelle. Il se dégage une impression d'activité sereine dans cette bourgade de Seine et Marne, traversée par trois brassets et le Grand-Morin, au point d'avoir gagné le surnom de Venise Briarde.

Depuis le XVIIIème siècle, de nombreux peintres sont venus immortaliser ses paysages: Henri de Toulouse Lautrec, Paul Huet, André Dunoyer de Segonzac entre autres, et surtout Jean-Baptiste Corot (1799-1875) qui séjourna à Crécy en 1873.

Jean-Baptiste Camille Corot. Souvenir de Coubron. 1873. Musée des Beaux Arts Budapest
Jean-Baptiste Camille Corot. Souvenir de Coubron. 1873. Musée des Beaux Arts Budapest

Peintre à la générosité proverbiale, Jean-Batiste Corot a peint plus de 3000 toiles, sans compter les nombreux plagiats qui ont commencé à fleurir de son vivant. Des milliers de faux Corot ont inondé les collections, pastiches, fausses attributions et autres retouches par l'artiste lui-même des toiles de ses élèves.

Gustave Henri Colin. La plage des bains à Fontarrabie. Collection particulière.
Maison où Corot a séjourné à Crécy-la-Chapelle .© Fabrice Roy

Jean-Baptiste Corot a passé quelques semaines à Crécy-la-Chapelle en 1873 chez son ami peintre Francisque Chatelain.

Il a peint 4 tableaux dans les environs.

Héron cendré aux abords de la maison de Francisque Châtelain. 2022. © Fabrice Roy
Héron cendré aux abords de la maison de Francisque Châtelain. 2022. © Fabrice Roy

La ville de Crécy-la-Chapelle est dotée d’un patrimoine historique remarquable. Ainsi, la collégiale Notre-Dame de l’Assomption, joyaux gothique du XIIIème siècle et dont la voûte du chœur a la particularité d’être portée par 12 ogives.

La collégiale de Crécy-la-Chapelle. 2021. © Fabrice Roy

Dans ses conférences d'histoire de l'art, Fabrice Roy conjugue le passé au présent, dans une évocation poétique et ludique du 19ème siècle français...



Comments


bottom of page