© 2019  by the Effistra communication team. All rights reserved

Février à la cinémathèque de Nice

Hommage à Georg Wilhelm Pabst • Rétrospective Lars Von Trier • Hommage à Patrick Dewaere • Carte blanche à Muriel Mayette-Holtz • Spécial Saint-Valentin • Programme rock •

Légende du visuel : Dogville © DR Zentropa Entertainments, Isabella Films B.V., Something El.

Au mois de février, la Cinémathèque rend hommage à Georg Wilhelm Pabst, l’un des maitres de l’expressionnisme allemand, dont les premiers films, La Rue sans joie, Loulou et Journal d'une fille perdue, ont révélé leurs interprètes Asta Nielsen, Greta Garbo et Louise Brooks.  Cette rétrospective sera aussi l’occasion de découvrir une adaptation du Don Quichotte de Miguel de Cervantes tournée aux Studios de la Victorine à Nice.

La Cinémathèque poursuit également sa rétrospective de l’œuvre de Lars Von Trier, figure majeure du cinéma européen, dont l’œuvre a été multi-récompensée dans les festivals du monde entier. La trilogie Europe (Element of Crime, Epidemic, Europa), le mélodrame Breaking The Waves récompensé par le Grand Prix du Jury au Festival de Cannes en 1996, la saga USA - Land of Opportunities (Dogville et Manderly) ou encore le diptyque Nymphomaniac sont à l'affiche en février.

La Cinémathèque rend également hommage à Patrick Dewaere, l'un des acteurs français les plus brillants de sa génération, avec la projection en copies restaurées 4K de deux classiques du cinéma français : Beau-père de Bertand Blier et Un mauvais fils de Claude Sautet.


© Jeremy Yap

Une carte blanche à Muriel Mayette-Holtz, directrice du Théâtre National de Nice, qui viendra à la rencontre des spectateurs de la Cinémathèque autour des films Le Chagrin et la pitié de Marcel Ophuls, portrait d'une ville de province sous l'Occupation allemande, Récréations de Claire Simon à la découverte de la vie en société dans la cour d'une école maternelle et Et La Ricotta, le sketch réalisé par Pier Paolo Pasolini pour le film collectif RoGoPag réalisé par les cinéastes Roberto Rossellini, Jean-Luc Godard, Pier Paolo Pasolini et Ugo Gregoretti.

12, 20 et 29 février


Un programme « improbable - Noces en péril ! » pour la Saint Valentin avec la projection de [REC3] Genesis de Paco Plaza, un film d’aventures qui mêle hyperréalisme et cinéma d’horreur décontracté, et Wedding Nightmare de Tyler Gillett et Matt Bettinelli-Olpin, une comédie satirique d’horreur mâtinée de grotesque.

14 février à partir de 18h30


Un double programme rock avec la projection de deux films cultes de l'histoire du rock au cinéma : Stop Making Sense, la captation d’un concert légendaire des Talking Heads à Hollywood en 1983 par Jonathan Demme, le futur réalisateur du film Le Silence des agneaux ; et Les Doors d'Oliver Stone, portrait du groupe de rock légendaire des années 1960 interprété par Val Kilmer.

26 et 28 février


Cinémathèque de Nice

Acropolis, 3 Esplanade Kennedy - 06300 Nice

04 92 04 06 66

cinematheque@ville-nice.fr