top of page

Femmes, peintres et fières...

En cette journée des droits de la femme, j'ai voulu me souvenir de celles qui ont eu le courage de se dresser contre les conventions, qui ont assumé leur destin d'artistes. Berthe Morisot, Mary Cassatt, Marie Bashkirtseff, Eva Gonzales, Blanche Hoschedé, Lilla Cabott Perry, Marie Braquemond, Mary Fairchild et tant d'autres...

A de rares exceptions près, où sont elles? Où sont leurs noms, oubliés dans quelles mémoires, et qu’aucune rue, aucune place, aucun lieu ne rappelle? On leur préfère des noms de fleurs, de batailles, de peintres à condition que ce soit des hommes.

Qù sont leurs tableaux, enfouis dans quelles réserves, bien au chaud ?

Elles sont plus de 70 à pouvoir être considérées comme impressionnistes ou post impressionnistes.

Femmes, peintres, caractères du 19ème siècle...
Femmes, peintres, caractères du 19ème siècle... Au centre, Berthe Morisot. Autour d'elle, à partir du haut, à gauche, Louise Abbema, Marie Bracquemond, Mary Cassatt, Lilla Cabott Perry, Blanche Hoschedé, Eva Gonzales,

Une femme, peindre, en faire son métier, à tout le moins son occupation majeure?

Peindre et exposer ? Des scènes de genre ? Des nus ? Vendre ses tableaux ? Continuer de peindre après s'être mariée ? Mais quelle idée ! Vous voulez-donc la ruine morale de la famille ?

Marie Bashkirtseff écrit: « Ce dont j’ai envie, c’est de la liberté de se promener tout seul, de s’asseoir sur les bancs des Tuileries et surtout du Luxembourg, de passer le soir dans les vieilles rues.Voilà ce que j’envie et voilà la liberté sans laquelle on ne peut devenir un vrai artiste. Vous croyez qu’on profite de ce qu’on voit quand on est accompagné? Ah! crénom d’un chien, ce que je rage d’être femme! Je vais m’arranger des habits bourgeois et une perruque. Je me ferai si laide que je serai libre comme un homme »

Marie Bashkirtseff. Dans la brume. 1882. Österreichische Galerie Belvedere
Marie Bashkirtseff. Dans la brume. 1882. Österreichische Galerie Belvedere

A l'adresse de Berthe Morisot, le critique d’art Théodore de Wysewa écrit: « Je crois de plus en plus qu’avec Auguste Renoir, vous seule depuis la mort de Manet gardez les qualités des peintres d’autrefois… »

Édouard Manet. Le chanteur espagnol. 1860. Metropolitan Museum of Art. NYC.
Berthe Morisot. Les joueuses de flûte. 1890. Musée des Beaux Arts de l'Arkansas.

Marie Bracquemond peint, trop peu d’œuvres dans un modernisme sobre, avec des fulgurances d’avant-garde avant que son mari, embarrassé par sa créativité, ne lui demande d’interrompre sa carrière publique.

Marie Bracquemond. Le fils et la sœur de l'artiste au jardin à Sèvres. 1890. Collection particulière
Marie Bracquemond. Le fils et la sœur de l'artiste au jardin à Sèvres. 1890. Collection particulière

Les femmes artistes exposent en nombre croissant et les impressionnistes sont le groupe qui en accueille le plus. Dans les années 1880, entre 15% et 17% du groupe sont des femmes.


Dans ses conférences d'histoire de l'art, Fabrice Roy conjugue le passé au présent, dans une évocation poétique et ludique du 19ème siècle français...



Comments


bottom of page