La fête des Mai... toujours vivante

La pandémie n'aura pas raison de la fête des Mai, cette tradition niçoise colorée qui anime chaque quartier et dont l'épicentre sont les arènes de Cimiez. En février 1907, le chansonnier Ménica Rondelly, à qui l'on doit Nissa la Bella, a l'idée de faire revivre cette tradition ancestrale, aidé par le journaliste de l'Éclaireur de Nice Léon Barbe. Tous les quartiers se sont pris au jeu et ont organisé leur Mai avec décorations, guirlandes et élection d'une reine et de ses dauphines...

La fête ne survit pas à la deuxième guerre mondiale et il faudra attendre la fin des années 1950 pour que la municipalité de Nice réactive la tradition...

Cette année un peu particulière, nous célèbrerons les Mai à travers le très joli site proposé par la ville et toutes ses activités en mode " LOU MAI EN MAIOUN "... on fête les Mai à la maison!!!!

Pour les découvrir, on clique sur la photo!!!

Nissa la Bella

O la miéu bella Nissa Regina de li flou Li tiéu vielhi taulissa Iéu canterai toujou. Canterai li mountagna Lou tiéu tant ric decor Li tiéu verdi campagna Lou tiéu gran soulèu d’or

Refrain Toujou iéu canterai Souta li tiéu tounellla La tiéu mar d’azur Lou tiéu cièl pur E toujou criderai En la miéu ritournella Viva, viva, Nissa la Bella

2e couplet Canti la capelina La rosa e lou lilà Lou Pouòrt e la Marina Paioun, Mascouinà ! Canti la soufieta Doun naisson li cansoun Lou fus, la coulougneta La miéu bella Nanoun

3e couplet Canti li nouòstri glòria L’antic e bèu calèn Dóu dounjoun li vitòria L’óudou dóu tiéu printemp ! Canti lou vielh Sincaire Lou tiéu blanc drapèu Pi lou brès de ma maire Dóu mounde lou plus bèu

© 2019  by the Effistra communication team. All rights reserved