© 2019  by the Effistra communication team. All rights reserved

Les Art... cades à Biot

Imaginez un restaurant surmonté de quelques chambres, installé sur la place des Arcades à Biot. Imaginez que ce restaurant soit un ancien monastère dont les plafonds en croisée d'ogives accompagnent les pas des gourmets. Imaginez que Fernand Léger, Folon, Picasso, Vasarely, Braque, Chagall et quelques autres de même importance aient élu l'endroit pour en faire leur presque cantine, leur quasi quartier-général. Imaginez que ces artistes, et en premier lieu Victor Vasarely, aient doté le restaurant d'une incroyable galerie d'œuvres, peintures, mosaïques, sérigraphies, sculptures, dédicaces... Imaginez que les murs extérieurs soient tagués de dessins, dont un chat de Jean-Michel Folon qui a failli disparaître sous un voile de peinture... Et bien vous serez encore loin d'une réalité foisonnante qui fait pénétrer le visiteur dans un univers chromatique où l'art contemporain rejoint une gastronomie généreuse et conviviale.

Une partie de la galerie d'art. Braque, Vasarely, Coville, et tant d'autres...

Créé en 1952 par André Brothier et son italienne d'épouse Marie-Rose, dite Mimi, le restaurant les Arcades, à Biot est l'un des rares de la région à être resté dans la même famille sans changer de propriétaire.

C'est à présent Jean-Marc Brothier, dit Marco, son frère Jean-François et sa belle-sœur Catherine qui sont aux commandes de l'établissement, sous l'œil toujours attentif de Mimi.

Jean-François et Catherine
Mimi

Repéré par Fernand Léger lors de la construction de son musée, le restaurant est peu à peu devenu le rendez-vous d'artistes temporairement désargentés qui y côtoyaient la crème de l'art contemporain de la deuxième moitié du XXème siècle. Alors parfois, pour payer son logis, on commettait une toile, un dessin, une œuvre, une signature, sous l'œil bienveillant du maître des lieux.

Marc Chagall. Sérigraphie signée dédicace à Mimi

C'est ainsi qu'au fil des années, les murs du XVème siècle des Arcades se sont peuplés d'un extraordinaire patchwork de tableaux, de sculptures, de photographies où les anonymes tutoyaient les célébrités, où la gastronomie rejoignait l'art et le sport dans un savoureux mélange de joie et d'amitié.

Fresque de Folon au mur de la salle du bas
Victor Vasarely. Angelots. 1935
Amedeo Bocchi. Femme Assise. 1964

En parlant de cuisine, c'est une carte courte de spécialités régionales que propose le restaurant à une clientèle d'habitués et de touristes qui ne s'y trompent pas. C'est Marco qui prend les commandes, à même la nappe, dans un graphisme que Mondrian n'aurait pas désavoué.

Ce soir-là, le choix s'est porté sur les poivrons grillés à l'anchoïade, suivis d'un émincé d'artichauts violets.

L'osso-bucco et l'omelette aux chanterelles formaient le couple des suggestions du jour pour un dîner généreux clôturé par un dessert aux pommes bien gourmand.

Curieux d'en savoir davantage? Un reportage est en préparation sur ce lieu unique et chargé de souvenirs.

Hôtel-Restaurant des Arcades

14 / 16 Place des Arcades

06410 Biot

Tél: 04 93 65 01 04

ou 04 93 65 01 05