top of page

Merveilleux paysages d'Homer...

Fils de charpentier, quasiment autodidacte, Homer Dodge Martin (1836-1897) a été un artiste précoce. Dès l'âge de 16 ans, il se taille à Albany une jolie réputation pour ses vues de New-York ou de la Nouvelle-Angleterre. Il reçoit les conseils de James Mc Dougall Hart, de la célèbre école de l'Hudson et commence à exposer à la National Academy dès 1857.

Edgar Degas. Eugène Manet. 1874. Collection particulière
Homer Dodge Martin. Mine de fer à Port Henry. 1862. Smithonian American Art Museum

A partir des années 1860, les paysages, dont il s'est fait une spécialité, reflètent de plus en plus l'impression qu'Homer Dodge Martin ressent à leur vue, bien au delà de la précision quasi photographique dont il pouvait faire preuve, à l'image de la "Mine de fer à Port Henry". Sur ce tableau, le rendu des rochers, du plan d'eau, de la végétation et de ses reflets dans l'onde est tout simplement exceptionnel.

Édouard Manet. Berthe Morisot. 1874. Musée des Beaux-Arts de Lille
Homer Dodge Martin. a North woods lake. 1867. Smithonian American Art Museum

Au fil des années, Homer Dodge Martin développe une liberté de manière qui coïncide avec l'emploi de couleurs moins contrastées, qui semblent se fondre dans une atmosphère de brumeuse nostalgie. Il se rendra en Europe, une première fois en 1876 où il se liera avec James Abbott Whistler qui l'invite à peindre avec lui dans son atelier. Il retournera sur le vieux continent 5 ans plus tard et y séjournera jusqu'en 1886, notamment en Normandie où il prend sur un carnet quantité de notes dont il dit "qu'elles sont des graines qui germeront avec le temps".

Homer Dodge Martin. La mer à Villerville. 1885. Spencer Museum of Art
Homer Dodge Martin. La mer à Villerville. 1885. Spencer Museum of Art
Berthe Morisot. Eugène Manet et Julie dans le jardin de Bougival. 1883. Collection particulière
Homer Dodge Martin.© Peter A. Juley & Son Collection,

Homer Dodge Martin n'a pas connu de son vivant la célébrité auprès du grand public. Apprécié des amateurs d'art, sorte de passerelle entre les pré-impressionnistes et les impressionnistes, influencé par Eugène Boudin ou encore Alfred Sisley, ce peintre discret meurt en 1897 à Saint-Paul dans le Minnesota, après avoir quasiment perdu la vue.






Dans ses conférences d'histoire de l'art, Fabrice Roy conjugue le passé au présent, dans une évocation poétique et ludique du 19ème siècle français...



bottom of page