top of page

Turner en janvier...

La célèbre collection écossaise d'aquarelles de Joseph Mallord William Turner (1775-1851) sera à nouveau visible à la National Gallery of Scotland au mois de janvier 2023.

Elle a été léguée à l'Ecosse par le grand collectionneur d'art Henry Vaughan en 1900. Depuis lors, conformément aux directives strictes de Vaughan, elles n'ont été exposées à la National Gallery of Scotland qu'au mois de janvier, lorsque les niveaux de lumière naturelle sont au plus bas. De ce fait, ces aquarelles possèdent toujours une fraîcheur et une intensité de couleur, près de 200 ans depuis leur création.

Joseph Mallord William Turner. Chutes du Rhin à Schaffhausen. Aquarelle. Vers 1841. National Gallery of Scotland
Joseph Mallord William Turner. Chutes du Rhin à Schaffhausen. Aquarelle. Vers 1841. National Gallery of Scotland

Si Joseph Mallord William Turner était un brillant aquarelliste et excellait dans la peinture à l'huile, il a également réalisé un certain nombre d'œuvres destinées à être reproduites en estampes. Il est autant attiré par les scènes de la vie moderne, à l'image des bateaux à vapeur ou des trains que par l'œuvre des maîtres anciens qui excellent dans la représentation du paysage, notamment Nicolas Poussin.

Les chutes du Rhin à Schaffhouse en Suisse sont les plus grandes chutes d'eau d'Europe. Turner en a fait de nombreux croquis, escaladant les rochers au bord de la rivière pour profiter de différents points de vue. Cette aquarelle zébrée de brisures ocre qui plongent dans le bleu du fleuve rend remarquablement l'ambiance presque sauvage du lieu.

Joseph Mallord William Turner. Loch Coruisk sur l'île de Skye. Aquarelle. Vers 1831. National Gallery of Scotland
Joseph Mallord William Turner. Loch Coruisk sur l'île de Skye. Aquarelle. Vers 1831. National Gallery of Scotland

La première visite de Turner en Écosse a lieu en 1801. Il consacre en 1818 un carnet entier de dessins consacré à des paysages du pays en illustration pour l'ouvrage "Provincial Antiquities of Scotland". En 1822, il assiste à la visite du roi Georges VI à Edimbourg et peint une toile du banquet offert au souverain.

Turner s'est rendu sur l'île de Skye en 1831. Sa destination était le Loch Coruisk, niché dans les pics déchiquetés du Black Cuillin. Il a fait plusieurs croquis autour du loch, mais aucun ne se rapporte exactement à cette aquarelle. Turner crée une atmosphère lourde et nostalgique, cependant que des nuages balayent les sommets des montagnes.

Joseph Mallord William Turner. Thun. Aquarelle. Vers 1844. National Gallery of Scotland. Photo Antonia Reeve
Joseph Mallord William Turner. Thun. Aquarelle. Vers 1844. National Gallery of Scotland. Photo Antonia Reeve

Cette vue de la ville lacustre de Thun date probablement du dernier voyage de Turner en Suisse en 1844. Il lui a fallu toute sa maîtrise technique pour arriver à rendre les nuages d'orage menaçants qui assombrissent l'arrière-plan au dessus des sommets des montagnes lointaines, vaguement brossés avec du bleu.

Parmi les impressionnistes, James Abbott Whistler et Alfred Sisley ont été les premiers à découvrir l'œuvre de Turner. Gustave Geoffroy écrira à son retour de Belle-Île où il a rencontré Claude Monet en 1886: " Turner, issu des Claude Lorrain et du Watteau de l'Embarquement pour Cythère révéla son prestige à Claude Monet et à Camille Pissarro lors du séjour qu'ils firent ensemble à Londres."


Turner et l'Écosse


National Galleries of Scotland

73 Belford Road,

Edinburgh, EH4 3DS

Écosse


Dans ses conférences d'histoire de l'art, Fabrice Roy conjugue le passé au présent, dans une évocation poétique et ludique du 19ème siècle français...



Commentaires


bottom of page