• Alexandre Gastaud

Visite au Musée National du Prado

Apres quelque semaines de confinement, les journées peuvent se ressembler et manquer de nouveauté. Pourtant nombre d'activités culturelles sont possibles depuis chez soi, pour peu que l'on dispose d'une connexion internet correcte. Afin de continuer a se cultiver et apprécier la peinture, TC magazine vous propose aujourd'hui de découvrir le musée du Prado.

La pinacothèque de Madrid possède l'une des plus vaste collection de peintures espagnoles ddu XI ème au XVIII ème siècle. Parmi les artistes exposés on croisera Le Greco, Velasquez, Goya, Jérome Bosch, Le Titien, Van Dyck et ou encore Rembrandt.


Le site est disponible en espagnol ou en anglais . Plusieurs options s'offrent aux visiteurs, qui peuvent admirer les oeuvres accompagnées d'un texte explicatif ou bien en apprendre davantage à travers les archives ou la librairie en ligne.

Afin de vous guider voici quelques oeuvres parmi les plus emblématiques de la collection.


Copyright ©Museo Nacional del Prado

Les ménines: Cette huile sur toile de Diego Velasquez date de 1656.

C'est une scène de groupe autour de l'Infante Margarita, à laquelle assistent deux des ménines ou servantes de la Reine: María Agustina Sarmiento et Isabel de Velasco. Les nains Mari Bárbola and Nicolasito Pertusato sont à leurs côtés. Nous voyons également l'artiste lui-même travaillant sur une grande toile. Dans le miroir du fond se reflètent les visages de Philippe IV et de Mariana d'Autriche, les parents de l'Infante qui regardent la scène se dérouler.

Cette oeuvre est l'une des plus connues de l'artiste de part sa composition complexe. Chaque regard mène vers une nouvelle perspective.


Copyright ©Museo Nacional del Prado

La maya vêtue: Cette peinture de Francisco de Goya date d'entre 1800 et 1807, il s'agit d'une huile sur toile.

L'oeuvre se compose d'une dame non identifiée portant de délicats vêtements transparents et une veste jaune avec des décorations noires reposant sur un divan en velours vert avec des coussins et une tartinade. Le tableau se réfère a une autre oeuvre similaire " La maya nue" qui présente des transparences et des dégradés de tons plus subtils, ainsi que quelques différences dans la position de la figure.

La légende veut qu'elle était la duchesse d'Albe, bien qu'elle ait également été identifiée comme Pepita Tudó, la maîtresse de Goya à partir de 1797.


Copyright ©Museo Nacional del Prado

Les trois grâces: Cette peinture de Pierre Paul Rubens date d'entre 1630 et 1635, il s'agit d'une huile sur toile.

Selon la théogonie d'Hésiode, il y avait trois grâces: Aglaia, qui signifie éclat; Euphrosine, qui signifie joie; et Thalia, qui signifie la floraison. Nées d'une des maitresses de Zeus, les trois Grâces étaient de pures vierges qui vivaient avec les dieux, servaient aux banquets et entretenaient la joie de vivre.

Rubens les représente à côté d'une fontaine, sous une guirlande de fleurs dans un paysage. Le rythme circulaire et l'ondulation élégante sont les caractéristiques habituelles de cet artiste, ainsi que les formes grandiloquentes et les couleurs chaudes


Le musée du Prado regorge de trésors picturaux. Alors n'hésitez pas, et allez vous en délecter!


Le musée du Prado

Calle de Ruiz de Alarcón, 23,

28014 Madrid, Espagne



LIRE AUSSI

Les pépites de l'Art Institute of Chicago

Le Mamac chez soi....

Des visites à déguster depuis son canapé

© 2019  by the Effistra communication team. All rights reserved